• Depuis quelques semaine tout me ramène à l'amour et à commencer l'amour de soi. Les questions abondent dans mon esprit à une vitesse vertigineuse, mais cela est tellement nécessaire que je tente de toutes mes forces de m'y abandonner le plus possible.Ce soir en écoutant une merveilleuse chanson d'amour que je redécouvre j'ai réalisé à quel point l'amour est fort et vital! J'avais envie de partager cette inspiration en moi alors me voilà ici!

    En découvrant cette fameuse barrière que j'avais érigé en moi j'ai découvert à quel point j'avais du mal à m'aimer moi-même, à accepter celle que je suis autant physiquement que mentalement. Depuis mon enfance j'avais la croyance ferme que jamais je ne pourrais trouver l'amour, que c'était quelque chose auquel je n'aurais jamais droit. Mes paires m'avaient tellement répété des dizaine de fois que j'étais laide et moche que j'y ai crus. Petit à petit j'ai mis presque toute ma foi en cette croyance.

    J'avais l'impression que Dieu, la vie, etc. me punissait et que je devais porter ce poids et accepter. Je me suis mise alors à être laide "en quelque sorte" en marchant avec cette pensée si lourde que je mettais de l'avant. J'étais plus éteinte et moins vivante. J'avais l'impression que l'amour s'achetait en quelque sorte et par plein de moyens farfelu en passant des vêtements à faire croire aux autres que je pensais de la manière X car c'était leur façon de penser... Pourtant une toute petite flamme en moi me disait que c'était faux de penser ainsi mais ma croyance était si forte que je soufflait sur cette flamme inéteignable pour en oublier le message. Je me profanais...

    En regardant ma barrière j'ai découvert cela et j'ai réalisé à quel point cette pensée n'avait plus sa place, plus sa raison d'être et ne faisait que me nuire. J'ai beau faire le tour de la question cent fois je ne trouve plus de raisons de penser ainsi.

    Comment attirer à soi l'amour si on ne croit pas en être digne?

    Comment allumer l'amour de l'autre si on ne porte pas un tant soi peu d'estime pour soi?

    Il y avait une phrase dans le Zahir de Paulo Coelho que je n'arrivais pas à comprendre mais qui maintenant prend tout son sens: Pour la rencontrer, je devais me rencontrer d'abord

    Je crois que c'est ce que je m'offre en ce moment. Je me rencontre...j'examine mes pensées, mes croyances, mes valeurs, mes émotions, mes sentiments...Et je ne comprends pas comment j'ai pus penser pendant toutes ces années que j'étais aussi affreuse. Je ne suis pas parfaite, mais je sais que j'ai droit à l'amour et à commencer par l'amour de moi-même! Je reçois tellement d'amour de mes proches et de mes amis et il y a une raison à cela et c'est celle que je me refusais à voir.

    J'ai tellement envie de partager, d'être sincère, de m'enrichir dans une relation et ce autant en amitié qu'en couple ...ça fait des années que j'attends avec impatience d'être en amour et à pleurer de ne pas l'être... C'est maintenant que je m'apperçois que pour appeler cet amour vers moi je dois croire que j'en suis digne. Je dois accepter que je ne peux rien contrôler, que je dois laisser aller cette relation sur le grand courant de la vie en m'y laissant flotter et que je dois m'y abandonner et me laisser surprendre! Je dois accueillir l'amour en restant connecté à mon authenticité, en étant moi-même et en respect avec celle que je suis profondément.

    Ça fait un peu peur à première vu, mais quand je laisse monter en moi la grande sensation qui m'envahie en voyant tout l'amour qui m'habite et la force qui en émane je ne peux que me dire que ça en vaut la peine. Tout mon être vibre tellement fort à cette idée de partage et d'enrichissement que de ne pas écouter ce qu'il dit serait retourner à la case départ!

    Merci à tout ceux qui m'entourent et qui me partage leur amour, merci à la vie de me faire de belle surprise, merci à tous mes guides, à tous les esprits qui veillent sur moi et m'inspire et merci à moi même d'avoir enfin écouter et entendu!

    GRACIA LA MISERICORDIA!!!

    Je vous laisse cette redécouverte musicale qui m'a donné envie de parler d'amour ce soir!

     

     

     


    votre commentaire
  • Anaïsa! Anaïsa!


    votre commentaire
  • J'étais épuisée de sommeil, étendue dans mon lit et je pensais tout à coup à Anaisa...comme j'y ai pensé quelques fois ces temps ci! Je tombe sur sa chanson et me voila incapable de dormir et prise d'une soudaine envie de danser et de reconnaître la féminité en moi!

    Merci Anaïsa

    GRACIA LA MISERICORDIA!


    votre commentaire
  • Suivre le courant, lâcher prise, se laisser porter sur les eaux de la vie...

    Ce n'est pas facile de se détendre, d'arrêter de résister et de laisser les choses aller comme elle vienne. Ça veut dire faire confiance en la vie, croire quelle nous amènera toujours dans les bons courants et vers les bons chemins. C'est vivre le moment présent comme il se présente car c'est sur celui-ci que l'on peut agir. Ça veut dire faire des choix, s'assumer et se faire confiance. On ne peut penser pour les autres, agir pour eux et faire ce que nous aimerions qu'ils fassent, bref on ne peut que laisser aller.

    J'ai réalisé récemment que j'avais une grosse barrière en moi. Je l'ai érrigé il y a très longtemps et elle me servait de protection. Elle était tellement présente que je ne la voyais plus, mais elle était encore très active. Plein d'événements sont arrivés et je me suis apperçu quelle était là. Finalement, en la regardant, en allant en moi j'ai décidé d'essayer de comprendre ce quelle faisait là et j'ai trouvé: elle est là pour essayer de stopper le courant de la vie, pour tenter de le laisser passer comme je le veux. Mais en réalité, la barrière craque sous l'eau et me fait plus de mal qu'autre chose. Comment contrôler la vie? Je me faisais croire que je le faisais et pourtant l'eau me glissait entre les mains. Cette barrière destiné à éviter de me faire rejeter, de laisser les autres m'atteindre n'avait comme seul effet que de les faire fuire! Encore la dualité! Finalement ce n'est pas le courant de la vie qui me faisait mal mais la lutte acharner que je menais   pour le changer! alors que cela est impossible. On trace notre voie, on fait nos choix, mais il faut aussi faire confiance et laisser aller les choses. Les voir se développer et comprendre pourquoi cela arrive et qu'est-ce qu'il faut en retenir.

    C'est le travail que je fais depuis quelques semaines avec l'aide des belles énergies qui m'entoure. Je réalise de plus en plus que je dois changer mes schèmes et c'est ce que je mets en applications. Bien entendu il y a des ratés, des petits moments angoissants car je dois accepter que des habitudes qui sont là depuis tellement longtemps ne peuvent changer aussi rapidement. Mais le fait d'en prendre conscience, de regarder qui nous sommes et de débuter une action avec c'est déjà un grand pas vers quelque chose.

    J'ai décidé de m'étendre sur le grand océan de la vie, en position de l'étoile et de me laisser flotter sur le courant. Je sais que des rochers feront parfois surface, que je m'accrocherai surement les pieds sur le bord de la berge, que je croiserai des mains qui se tendront vers moi pour m'aider mais que la vie m'amènera ce qu'il y a de mieux puisque je veux faire le choix d'y croire!

     


    2 commentaires
  • AYE

    Si c'était si facile de changer...

    Mettre la main sur ce qui est ancré et doit changer, ça fait AYE!
    Essayez de le laisser partir!!! Double AYE!
    Accepter de faire la place à du neuf.... AYE AYE AYE!

    Pourquoi, même quand on sait que quelque chose nous nuis on continue à s'y accrocher comme si toute notre vie en dépendait!
    Oui les plus responsable de ce qui nous arrive c'est nous-même!

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique